Éviter la fraude et les faussaires en rénovation de toiture

Avec les scandales récurrents du milieu de la construction, il est normal que la méfiance des consommateurs soit à son apogée. La réparation, la réfection et l’entretien des toits ne font pas exception, alors que la majeure partie de la clientèle se retrouve sans arme face à leur appréhension. Voilà pourquoi Les Couvreurs Duro-Toit ont décidé de fournir aujourd’hui la liste exhaustive des conseils les plus avenus, afin d’éviter tous faussaires éventuels.

Comparaison et soumissions

Comme pour tout autre achat, il est nécessaire de ne pas requérir les services de couvreur du premier soumissionnaire venu. Au contraire, magasiner peut constituer votre meilleure protection contre une arnaque potentielle. Pour ce faire:

1- Élargissez votre champ de recherche en demandant à au moins trois entreprises différentes d’évaluer l’ampleur des travaux. Cela implique évidemment qu’ils se déplacent, ce qui peut engendrer des frais. Si l’une ou l’autre de ces entreprises refuse, rayez-la automatiquement de vos choix; il est impossible pour un couvreur de fournir une soumission sans avoir connaissance de l’état préalable de la toiture.

2- Discutez avec chaque couvreur, tentez de comprendre ce qui doit être fait, quels types de matériaux seront employés, combien de temps dureront les travaux, la date à laquelle le tout peut être fait, etc. Il vaut mieux éviter à cet effet les couvreurs qui n’installent qu’un seul type de revêtement ou n’emploient qu’une seule technique. Un couvreur aguerri saura au contraire vous proposer une panoplie d’alternatives, en présentant successivement leurs avantages et leurs désavantages.

3-Signez un contrat en règle et conservez tous vos échanges concernant vos rapports avec le couvreur choisi.

 

Vérification

Une fois que vous croyez avoir trouvé l’entrepreneur-couvreur avec lequel vous souhaitez faire affaires, il est important de ne pas négliger les quelques étapes suivantes. D’abord, vérifier son numéro RBQ. Il s’agit là du numéro de licence accordé par la Régie du bâtiment du Québec qui autorise l’entreprise à effectuer des travaux de construction. En consultant de même le Registre des détenteurs de licence, vous serez en mesure de vérifier si les activités de cette dernière sont en règle, si elle est en instance de poursuite, etc.

Ensuite, assurez-vous que le ou les individus, auxquels vous accordez votre confiance, détiennent les permis pour pratiquer dans votre région. Vous aurez alors la garantie qu’ils ont la formation et les qualifications requises en tant que couvreurs pour accomplir cette tâche délicate. Ces dernières vérifications sont primordiales, car vous protègent s’il advenait malgré tout que les travaux se déroulent mal.

Puis, consultez vos proches et demandez des références. Si la compagnie est établie depuis un certain temps et que sa clientèle est ravie de ses services, il y a davantage de chances que vous bénéficiez du même traitement.

Surveillance

Enfin, essayez le plus possible d’être présent le matin des travaux. Qu’il s’agisse d’un simple entretien, d’une réparation ou de la réfection complète de votre toiture, effectuer un suivi stricte et informez-vous à chacune des étapes. Allez dehors, constater vous-même de quoi il en retourne. Ne vous gênez pas; c’est votre bâtisse et votre investissement.

Si toutes ces mesures de prévention n’ont pas suffi à tenir les faussaires à l’écart, consultez un avocat dès maintenant ou visitez le site web de la Régie du bâtiment ou de l’Office de la protection du consommateur. Pour en savoir plus sur nos experts accrédités, rendez-vous sur la page certification de la main d’oeuvre ou téléphonez-nous pour une soumission!

0 Commentaire(s)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *