Virage écologique: les toits verts

Plus qu’une simple tendance, les mouvements écologiques se répandent de façon fulgurante, faisant la promotion de nouvelles techniques et procédés, comme le toit vert, afin de faire de notre planète un endroit plus sain pour les générations futures.

Le domaine de la construction subit à cet égard des transformations significatives et plusieurs municipalités de la province ont déjà emboîté le pas vers des pratiques qui seraient plus respectueuses de l’environnement. Lois, normes et règlements ont été affectés, mais certains, désireux d’aller plus loin, ont, entre autres choses, entrepris la végétalisation de leur toiture.

Le toit végétal et ses nombreux avantages

À la fois esthétique et écologique, le toit « vert » ou végétal est très répandu, notamment dans les grandes villes européennes. Ce dernier s’intègre progressivement au sein des nouvelles conceptions québécoises, et ce, pour notre plus grand bonheur!

D’abord, il existe divers types de toits verts. Il existe à cet effet, les terrasses paysagées, les jardins potagers et finalement les toitures végétales à faible pente.

Dans le premier cas, en plus d’ajouter de la valeur à l’immeuble, vous profiterez (ou vos locataires, selon le cas) d’espaces supplémentaires pour effectuer des activités de genres variés. Sorte de pièce additionnelle pour les occupants de l’immeuble, ce type d’installation contribue à isoler davantage la toiture en place, en plus d’assainir simultanément l’air de la ville. En effet, ces terrasses permettent de réduire la surface réfléchissante du toit, ce qui diminue l’effet nocif des îlots de chaleur; on observe alors une baisse de la température ambiante due à la réflexion solaire.

Aussi, il a été démontré que ces terrasses forment une protection face, notamment aux rayons UV du soleil et favorise ainsi la durabilité du revêtement.

Pour ce qui est des jardins potagers; bien sûr, ils nécessitent un entretien assidu, cependant ils comportent des avantages non-négligeables tels que le plaisir de récolter soi-même les tomates avec lesquelles on s’apprête à préparer une délicieuse lasagne! Blague à part, s’offrir des aliments frais, sans additif, en quantité abondante et à proximité est un investissement de choix, surtout pour les jeunes familles. Vous réduirez inévitablement vos déplacements et limiterez du même coup peu à peu vos dépenses liées à la nourriture.

En ce qui a trait aux toits comportant une légère pente; les possibilités d’y aménager un espace à l’utilité définie sont limitées. Cependant, vous bénéficierez des mêmes avantages écologiques mentionnés précédemment pour ce type de toit vert. Il est également intéressant de noter que certains programmes de subventions existent pour les nouvelles habitations ou les les immeubles engagés dans des rénovations qui visent l’efficacité énergétique des bâtiments en question.

Mais…

Néanmoins, tout rêve comporte un coût et celui-ci s’avère substantiel, malgré les sources de financement existantes. Aussi, dépendamment du type de végétation préconisé et des installations mises en place, il est possible qu’un poids considérable soit ajouté sur la structure. Certaines options suscitent également la pose inévitable de systèmes d’irrigation et de drainage spécifiques. Pour ces raisons, il est primordial de faire appel à des professionnels de la toiture qui seront en mesure de vous guider et d’établir quels types d’aménagement correspond à vos besoins, mais également à vos ressources.

Pour plus d’informations sur les toits verts, visitez le site http://www.ecohabitation.com/ ou contactez l’expert couvreur le plus proche de chez vous!

0 Commentaire(s)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *